Le spécialiste en aquariophilie depuis 1960    2347 Jean-Talon Est, Montréal     514-721-1949


Product was successfully added to your shopping cart.

Test d'eau

Par ordre décroissant

   

7 Item(s)

Par ordre décroissant

   

7 Item(s)

Faire usage d'un kit d'analyse permet non seulement de détecter toute anormalité des parametres d'eau critiques, mais permet aussi de faire des prises en charge rapide afin d'éviter toutes pertes dues à une dégradation de la qualité d'eau dans l'aquarium.

Bien que nous offrons un service d'analyse d'eau en magasin, il est toujours bon d'avoir chez soi, un kit (tel que le Master Test Kit d'API) pour pouvoir faire des analyses plus fréquentes, surtout durant les premières semaines, lorsque le cycle de l'azote n'est pas encore établit dans l'aquarium.

Les tests d'eau sont-ils réelement important ? Oui. Bref, les quatres parametres les plus important à surveiller sont ceux du pH, de l'ammoniaque, des nitrites et des nitrates.

Le pH : Bien que la majorité des espèces ont la capacité de s'adapter à un pH entre 6.5 et 8.0, il est tout de même important de garder le cap sur tout fluctuation du pH dans l'aquarium. Certains éléments décoratifs ont la capacité de changer considérablement le pH de l'eau, soit en l'acidifiant ou en la rendant plus basique. Dans la majorité des cas, il est préférable d'opter pour la stabilité, plutôt que d'essayer d'atteindre un pH "cible".

L'ammoniaque : Elle est nul doute l'une des matières les plus néfastes pour la vie animale en aquarium. Il suffit d'une petite quantité d'ammoniaque dans le système (soit 0.50-0.75 ppm) pour complètement anéantir tous poissons et crustacés. Elle arrive normalement sous forme de nourriture en décomposition ou d'urine et d'excréments de poissons.

Heureusement que l'on ne trouve normalement que très peu d'ammoniaque (0.0-0.25 ppm) dans un aquarium où l'écosystème est stable et bien établit (un bac où le cycle de l'azote est completé).

Le "cycle de l'azote"  est un terme qui revient souvent en aquariophilie. En bref, c'est le stade préparatoire d'un aquarium. Une période de quatre semaines suffit normalement pour arriver à la fin du cycle, c'est à dire, arriver au point où la colonisation bactérienne est assez dense et nombreuse pour supporter un écosystème marin, stable.

Les précieuses bactéries (qui se multiplieront naturellement avec le temps et la présense d'ammoniaque) seront rapidement en mesure de transformer l'ammoniaque en substances moins dangereuses (nitrite et nitrate) et ainsi rendre possible la création d'un écosystème stable dans l'aquarium.

Dans un bac où l'écosystème est bien établit, le processus de transformation se fait presque immédiatement. Seulement lorsqu'une carcasse ou un excès de nourriture se décompose dans l'eau que l'on peu y retrouver des traces d'ammoniaque (0.25 ppm). Cela s'avère vrai, surtout dans les petits aquariums.

C'est pourquoi il est important de sortir tout corps en décomposition et de porter une attention particulière à la suralimentation ; question d'éviter tout dépôt de nourriture se décomposant dans le fond. Dans un bac où la flore bactérienne est assez forte pour accueillir des poissons, l'ammoniaque devrait se trouver à zéro et ne pas monter passez le point de 0.25 ppm.

Nous recommendons fortement l'ajout de produits tel que Nutrafin Cycle afin d'accélérer le processus du cycle lors de l'introduction des premiers poissons dans l'aquarium. En y introduisant des bactéries de cette façon et en démarrant l'aquarium avec un petit nombre de poissons, le pic initial d'ammoniaque restera sous le seuil de tolérance maximal (0.25 ppm).

Le Nitrite : Une fois le processus de transformation enclenché, les bactéries transformeront rapidement l'ammoniaque toxique en substance légèrement moins dangereuse, mais tout de même mortelle en trop grande quantité.

Le nitrite est un tueur silencieux et rapide. Lorsque le poisson détecte la présence de nitrite dans l'eau, celui-ci tenteras de se protéger en produisant une couche de mucus plus épaisse qu'à l'habitude sur ses écailles et ses branchies. Une fois le mucus protecteur rendu trop épais, les branchies perdent leur éfficacité, réduisant considérablement la capacité respiratiore du poissons. Lorsque trop de poissons ont été introduit dans un nouveau bac et que le nitrite est trop élevé, il n'est pas inhabituelle de voir les poissons en détresse à la surface de l'eau.

Durant les quelques semaines suivant l'introduction des premiers poissons dans l'aquarium, il est généralement conseillé d'y ajouter une source d'oxygénation supplémentaire pour favoriser le taux de dissolution d'oxygène dans l'eau. Cela s'avère particulièrement utile lors deux ou trois premières semaines suivant le départ de l'aquarium.

Cela étant dit, même un taux d'oxygénation optimal ne saura venir en aide aux poissons si le pic de nitrite est trop élevé. C'est de là où vient l'importance d'y introduire qu'une petite quantité de poissons durant les premières semaines du démarrage de l'aquarium.

Le Nitrate : Celle-ci représente la dernière étape de transformation du cycle de l'azote. Quoique dangeureuse en trop forte quantité, elle est beaucoup moins nocive à la vie animale que les deux précédentes formules expliquées ci-haut. La présence de nitrate dans l'eau est aussi un facteur important pour le maintient d'un bac planté, car les plantes aquatiques se nourrissent de nitrate tout comme les plantes terrestres se nourrissent d'ammoniaque.

Sur ce, le seuil de tolérance aux nitrates pour la majorité des espèces se situe entre 0 et 40 ppm. À noter que certains espèces (ex : Ramirezi bleu, Tétra nez rouge, Tétra cardinal) ont un seuil de tolérence légèrement plus bas tandis que d'autres comme les Barbus et les Cichlidés africains ont des seuils plus haut.

Posséder un kit d'analyse d'eau testeur de nitrates est la meilleur façon d'évaluer à qu'elle fréquence on doit faire des changements d'eau. Les plantes aquatiques à croissance rapide et moyenne purifient l'eau en absorbant une quantité importante de nitrates. Pour les bacs contenant peu ou aucune plantes aquatiques, nous suggérons l'utilisation de produits comme Fluval ClearMax ou Seachem Purigen. Veuillez consulter la section "Filtration" pour plus de détails.